mardi 13 septembre 2011

{Mon frère}

A l'heure où la question de la petite soeur se précise et après avoir enfin balayé les contingences matérielles liées à l'arrivée d'un 2eme enfant dans notre espace de vie conçu pour 3, j'en arrive, suite à une conversation avec mon frère, à m'interroger à nouveau sur les relations fraternelles.

IMG_2642-1

Qu'est ce qui fait qu'un frère et une soeur s'entendent ou pas ? Pourquoi leurs relations avec leurs parents peuvent parfois être si différentes ? Quelle part d'ingérence y a-t-il à se mêler de la vie de son frère ? Que peut-on dire et ne pas dire à sa soeur ? Faut-il jouer les médiateurs entre les 2 générations ? Que risque-t-on de perdre en cas de rupture ? Que nous manque-t-il pour vivre ce que tant d'autres fratries jugent comme un trésor et un bienfait inestimable ? etc etc...

Ma relation avec mon frère n'a pas un caractère transcendantalement exceptionnel. 

C'est-à-dire que nous avons toujours vécu nos vies de façon très distinctes: il a intégré un internat dès le lycée et ne rentrait que le w-e, j'entamais une relation amoureuse et des études à plusieurs kilomètres qui m'éloignaient de la maison quand il revenait, il avait ses potes, j'avais les miens, ses goûts, et moi ceux à l'opposé, bref, nos 2 ans d'écart que tant vantent comme étant l'espacement idéal n'ont pas engendré une fusion mémorable entre nous.

Puis l'espacement s'est accru, géographiquement, l'un au nord, l'autre au sud, les parents à l'est, et les routines de chacun, très différentes elles aussi, ont creusées l'écart un peu plus.

La naissance de nos enfants à un an d'intervalle a recrée un pont et des centres d'intérêts communs, et heureusement depuis nous arrivons enfin à maintenir une relation, au moins téléphonique, plus régulière et plus dense qu'avant.

Alors voilà, sachant cela et Mamoureux étant fils unique, je me suis longtemps posé la question du 2e enfant.
Etait-ce si désespérément "utile" à mon fils de lui faire un petit frère ou une petite soeur pour justifier de passer outre nos propres sentiments, à savoir un avis plutôt neutre sur la question ?

Je repensais à la kiné de ma rééduc périnéale qui m'exhortait à enchainer une 2e grossesse voire plus pour qu'il "n'ait pas à s'occuper seul de ses parents vieillissants un jour" O_o

Je repensais à ces mamans de la crèches qui flippaient tellement de ne plus réussir à avoir de place en garderie pour le prochain qu'elles accouchaient 20 mois plus tard pour bénéficier de justesse du rapprochement familial.
Je repensais à celles qui voulaient 3 enfants et qui avaient 35 ans et qui par peur de l'horloge les pondaient en moins de 4 ans.

Je repensais à Mary Poppins qui aurait à partager son temps entre 2 petits enfants et au bien que ça pourrait faire à mon fils de ne plus être considéré par elle comme l'enfant roi.

Je repensais aux nuits blanches qui sont derrière moi depuis si longtemps et au bonheur des réveils à heure raisonnablement fixe.

Je repensais à la rentrée en maternelle il y a 1 semaine et au grand garçon que j'ai aujourd'hui, au bébé qu'il était hier.

Je repensais à l'écharpe de portage qui me manque si souvent.

Je repensais au dernier clash entre mon frère et mes parents et à ma position si inconfortable entre 2 camps qui malgré ma médiation n'a toujours pas vraiment compris les dits et les non-dits de l'autre.

Je repensais aux grandes fratries de mes parents, qui ont engendrées des cousinades nombreuses dont le souvenir heureux me rempli de bonheur et de nostalgie dès que je les évoque.

Je repensais à mon fils qui n'a qu'un tonton et qu'une tata, et qu'un cousin, qui habitent loin, et au manque (qu'il ne peut pas ressentir) de ne pas être entouré d'autres enfants issus de son arbre généalogique.

Et je me dis que j'espère que si un 2e enfant venait créer une fratrie dans notre famille, celle-ci serait exceptionnelle !

J'aurais envie qu'ils s'aident avec patience dans leurs devoirs et se collent l'un à l'autre devant la télé.

J'aurais envie qu'ils sortent ensemble plus tard et partagent des secrets, qu'ils s'invitent le w-e, que leurs chéris s'apprécient, qu'ils fêtent toutes les fêtes de l'année ensemble et que leurs enfants soient heureux de se retrouver entre cousins. 

J'aurais envie d'être un modèle de mère, une super belle-mère et une mamie magique qui fait des animaux avec des allumettes et des marrons.

Parfois je les envie ces fratries qui ont l'air de partager tellement et de si bien s'entendre.
Qu'ont-elles de plus que nous ?
Vous savez vous ?

Posté par Lilou the Frog à 00:01 - - Commentaires [25] - Permalien [#]


Commentaires sur {Mon frère}

    tu sais quoi? la vie, c'est le bordel ! faut se jeter à l'eau.
    Mon frère a 17 ans de plus que moi, donc on peut dire que je suis fille unique. Je trouve qu'un enfant unique c'est triste, donc on en fait un deuxième.
    Et puis mon papa est mort à noël et je me suis rendue compte que je n'étais pas toute seule pour supporter ça et ça fait du bien !

    Posté par Ptisa, mardi 13 septembre 2011 à 09:24 | | Répondre
  • Tiens te revoilà toi?!!! Cooooool...
    Moi aussi je trouve qu'un enfant unique c'est triste! Pour moi, une vrai famille c'est une famille avec plusieurs enfants. Je sais que chez moi c'est un peu particulier mais c'est tellement bien de les voir jouer, rigoler, se câliner, bref partager chaque bons moments ensembles. J'aime aussi les voir discuter entre eux et se raconter des histoires. Et puis quel plaisir de se retrouver en famille lorsque l'on est nombreux (cf mon blog!)...
    Alors? Alors? C'est pour quand le p'tit deuxième?!!!
    Bizzz

    Posté par petite tribu, mardi 13 septembre 2011 à 09:50 | | Répondre
  • Chouette, un nouveau billet !

    Pas plus tard qu'hier soir on s'est posé les mêmes questions avec papa M. et pas de réponse...
    Lui a un frère et une soeur qui ont 14 et 11 ans de plus que lui et pas de super relations entre eux, moi et mon frère on a cinq ans de différence et je suis contente de l'avoir, mais on n'est pas du genre à tout se raconter...
    Alors, vous vous lancez pour un 2e ? Nous à force de repousser l'échéance on va être de vieux croulants quand on se décidera on a tellement encore à faire avec la maison que ce n'est pas une priorité... mais bon Yoann va avoir quatre ans en octobre alors ??!!

    "Parfois on regarde les choses telles qu'elles sont en se demandant pourquoi, parfois on les regarde telles qu'elles pourraient être en se disant pourquoi pas ?", comme dit la chanson...

    Posté par Caro&Yoyo, mardi 13 septembre 2011 à 10:02 | | Répondre
  • Je n´ai pas fait de deuxième enfant pour l´ainé, je l´ai fait parce que je le désirais moi, et le papa aussi.

    parce qu´effectivement on ne peut savoir à l´avance s´il s´agit ou non d´un cadeau que l´on fait à l´ainé.

    Pour moi, c´est rassurant de les savoir à deux, aujourd´hui lorsqu´ils sont quelque part mais aussi demain s´il y a un soucis.
    Mais peut être que pour eux ca ne sera pas un soutient que d´avoir un frère, peut être même que ca sera un poids.

    j´envie les frateries complice, moi qui ne voit mon frère qu´une fois par an, et je ne sais pas non plus quel est l´ingredient secret pour que mes fils ne se perdent pas de vue lorsqu´ils seront adultes.

    En ce moment, ils s´entendent, ils s´épaulent, ils ne jouent jamais loins de l´autre, et je savoure...

    Posté par Mélanie H, mardi 13 septembre 2011 à 12:19 | | Répondre
  • Tu frappes fort pour ton retour.
    Personnellement, je pense que tu ne peux prédire l'avenir.
    Je n'ai qu'un conseil : mieux vaut regretter de l'avoir fait que de ne pas l'avoir fait.

    Posté par AnaPaula, mardi 13 septembre 2011 à 22:35 | | Répondre
  • Coucou
    Pour ma part j'ai grandi dans une famille entourée de frères et soeurs. Nous sommes 8 en tout, 8. Je ne dirai pas qu'on est la famille parfaite, parce que chaque famille a ses travers, mais on est si bien. 4 ans que je ne vis plus en France et ils me manquent tous. Quand on est ensemble, on est toujours fourré les uns chez les autres, on partage avec chacun une relation différente, des confidences et tout. On se réunit ensemble toutes les fêtes de noel. Et avec les enfants qui naissent, on est encore plus proches. Je pense que c'est le plus beau cadeaux que mes parents nous aient fait. Mais ce sont également les valeurs qu'ils nous ont inculquées qui font qu'on est est comme on est. Et elles sont fortes.
    Aujourd'hui j'ai Noah et Lilly-Rose et je jouis du bonheur de les voir ensemble si complices. Ils sont petits c'est vrai. Mais je vais tout faire pour qu'ils grandissent avec ces même valeurs. Et je veux plein d'autres enfant, genre 3 et plein d'argent aussi
    Bisous à toi. Ne t'inquiète pas!

    Posté par Nono, mercredi 14 septembre 2011 à 06:55 | | Répondre
  • Marrant, maman et moi vous avez le même fantasme de la fratrie, qui me fait rire tendrement, parce que, évidemment, je vois les choses de manière plus réaliste.

    Je lui ai expliqué d'ailleurs que le fait d'idéaliser les relations entre moi & mon frère finirait par lui faire de la peine à la longue.

    Il faut qu'elle se contente de ce que nous sommes.

    Pour le reste, je t'invite à voir mon commentaire chez La Bouseuse qui se pose peu ou prou les même questions

    Posté par Gouz, mercredi 14 septembre 2011 à 12:01 | | Répondre
  • Ce qu'elles ont de plus que les nôtres ? Que les vôtres devrais-je dire ?

    Rien ! Absolument rien !

    Pourquoi ? Parce que nous projetons certaines choses sur ces personnes, parce que nous imaginons mais que savons-nous vraiment ?
    Le biais par lequel nous "savons" que cela se passe bien, c'est de la bouche de ces personnes, un premier filtre .. Ensuite, second filtre, le nôtre, ce que nous "comprenons".

    Et puis, n'as-tu jamais été confrontée à ce type de personne qui n'avouera jamais que tout n'est pas parfait ?

    C'est tellement fréquent ...

    Justement, moi, j'ai deux enfants géniaux proches en âge qui sont simplement parfaits, ils jouent _tout le temps_ l'un avec l'autre, ils ne sont que câlins l'un pour l'autre, attentionnés, géniaux je te dis

    Et parce que je suis honnête, je vais quand même dire que ce n'est pas toujours le cas...

    Alors cette modeste fratrie que nous hébergeons, elle connaît de grands moments de complicité mais est également animés de sentiments moins nobles et c'est tout ça, la réalité d'une fratrie.

    Chacun partage à sa manière et au moment des grands rassemblements, on s'amuse, on profite, on est heureux d'être ensembles.

    Il ne faut pas être si naïve (que tu n'es pas d'ailleurs), la tribu parfaite n'existe pas. Seulement dans nos souhaits les plus chers.

    Posté par landrellec, mercredi 14 septembre 2011 à 14:27 | | Répondre
  • Salut les filles !

    et merci pour vos réponses dans lesquelles j'ai puisé une piste pour chacun de mes questionnements
    Je continue ma reflexion en parallèle, c'est un sujet qui me touche particulierement en ce moment.

    Posté par Lilou the Frog, mercredi 14 septembre 2011 à 21:06 | | Répondre
  • Et moi je repense à la grande soeur et son petit frère si proches, avec cette nature heureuse qui les caractérise aujourd'hui encore, tous deux complices dans cette longue période bénie de l'enfance...Et contre vents et marée, je garde dans mon coeur ce bonheur , les plus beaux moments de ma vie. Et si quelque fois les choses s'embrouillent, le souvenir de vos sourires fraternels m'aide à prendre de la hauteur et à garder confiance .Tout est bien, les adultes que vous êtes devenus, éclairent toujours ma vie !

    Posté par rodrafrog, mercredi 14 septembre 2011 à 22:37 | | Répondre
  • Ton histoire ne me rassure pas, car mes enfants ont exactement le même écart, la grande soeur s'occupe du petit frère, ils jouent ensemble, se font des câlins, et se chamaillent 36 fois par jour.

    Mais c'est la famille que j'ai souhaitée, et celle que j'ai pu créer. J'ai probablement idéalisé le duo par rapport au trio de filles que j'ai connu.

    Et en même temps j'ai l'image de mes soeurs, de leur relation incroyable, que j'envie tellement.

    J'ai juste l'impression qu'un enfant a besoin d'autres enfants. Et que, plus tard, face aux coups durs, on est content de pouvoir se soutenir. De ne pas être seul. Ça rend la vie moins injuste...

    (sinon, je suis contente que tu republies )

    Posté par ingrid, jeudi 15 septembre 2011 à 15:57 | | Répondre
  • Que j'aime ce sujet car il renvoie vers le débat fratrie vs. enfant unique !

    Je pense qu'au sein d'une fratrie, chaque enfant est unique (à moins qu'il n'y ait eu clonage ...). Le commentaire de ta cousine me paraît tellement juste à ce sujet.
    Dans mes familles respectives, originelle, belle, maternelle, paternelle, les fratries sont importantes et nombreuses. Je ne vois pas deux relations identiques entre 4 frères, je n'entends pas le même vécu entre 6 enfants ayant poussé avec l'amour des mêmes parents ...

    Alors oui, en tant que fille unique, je n'ai pas eu à me chamailler à la maison, j'ai eu l'occasion de le faire sans cesse en dehors des murs familiaux ...
    Et contrairement à ce que dit Ingrid, pour faire face aux coups durs, je ne me sens pas seule.
    En effet, s'il devait arriver quelque chose à l'un de mes parents, mon autre parent est là. Quoique, la peine, les difficultés, on peut en parler mais peut-on vraiment les partager (i.e les soulager) ?
    Et je me sens encore moins seule (mais je ne suis jamais sentie seule même lorsque je l'étais dans les faits) parce que j'ai la chance d'avoir un homme solide avec qui parler, avec qui traverser des épreuves (et nous en traversons nu peu trop en ce moment).

    Mais je suis d'accord, un enfant peut avoir besoin des autres enfants pour comprendre et intégrer, en dehors de la maison, ce qu'est l'altérité. Toutefois, je crois que de nos jours, l'enfant unique est mal vu sauf s'il est la conséquence de difficultés à concevoir.

    Je pense qu'il est difficile de faire un choix, le fait-on réellement pour soi ? Pour l'enfant déjà né ? Par hasard ? Par pure folie ?

    Félicitations en tout cas puisque vous savez déjà que c'est une fille !

    Posté par landrellec, jeudi 15 septembre 2011 à 22:26 | | Répondre
  • désolée pour la tartine ... ça doit être l'effet des filles de l'Est, n'est-ce pas Chulie

    Posté par landrellec, jeudi 15 septembre 2011 à 22:27 | | Répondre
  • Euh... Je n'ai pas écris que j'étais enceinte entendons-nous bien !

    J'ai dit que l'IDEE d'agrandir la famille était enfin acceptée
    merci pour ta tartine, merci Maman pour ton passage, et Ingrid, non ne te speed pas a cause de moi s'il te plait !

    Posté par Lilou the Frog, jeudi 15 septembre 2011 à 23:40 | | Répondre
  • Après Julie ça allait de soi que nous aurions un deuxième enfant et puis après mes deux fausses-couches je m'étais quasi faite à l'idée que ma douce resterais fille unique. C'est ton tonton, fils unique qui a insisté et m'a donc convaincu de tout faire pour que la doudouce ne reste pas "unique" même si elle l'est,je rejoins landrellec: "nos enfants sont tous unique"
    Je ne me suis à l'époque, aucunement projeté dans la relation qu'ils auraient mes deux enfants ni idéalisé quoi que ce soit. Ils sont adultes maintenant et comme toi avec le Pierrot ils mènent leur vie, nous en parlons en tant qu'adulte de cette relation. Bien sur en tant que maman je suis parfois un peu nostalgique de leur enfance et ça m'a rendue un peu triste qu'ils ne soient pas/plus aussi proches....mais là encore nous en avons discuté et aujourd'hui je suis sereine, je leur fait confiance quoi!! et je plussoie à 100% tout ce qu'à écrit ma soeur ta mamoune à toi!!

    Posté par Grain de sel, vendredi 16 septembre 2011 à 10:39 | | Répondre
  • Bon anniversaire...

    à ton blog sur canalblog, je le découvre avec plaisir, vaste sujet! je te conseille de lire les livres de Marcel Rufo pédopsychiatre!
    Florence

    Posté par Bricoles Flo, dimanche 18 septembre 2011 à 08:57 | | Répondre
  • @Bricoles Flo: merci de me l'avoir fait remarquer !! Bienvenue ici et merci pour ton conseil.

    Posté par Lilou the Frog, dimanche 18 septembre 2011 à 09:57 | | Répondre
  • Chez nous on est 7 (vrai car mon père à eu un premier mariage et j'ai une demi sœur et deux demi-frères que je n'ai connu que quand j'avais 21 ans) ! J'ai 5 sœur et un frère ! Les relations sont différentes avec chacun d'eux. J'ai une relation très fusionnelle avec ma sœur qui a un an de plus. On partage tout ! J'ai des relations tendu avec ma plus grande sœur qui mène une vie que je cautionne pas toujours. J'ai de bonnes relations avec les moyens. Mais j'ai beaucoup de différences avec les deux dernières 15 ans d'écart pour la plus jeune ! Du coup c'est moins évident de partager, j'ai sur elle un regard maternelle et j'essaye de les protéger et de leurs faire "la moral" quand elles en ont besoins. Par contre, je les aimes tous. Et j'aime notre famille nombreuses car malgré nos différences quand il y a un coup dur, on est tous là l'un pour l'autre !
    Je souhaite que Margot est un frère ou une sœur car j'ai envie d'un autre bébé et elle réclame tellement. Elle me dit souvent quand on part de chez ma sœur avec qui je partage tout et qui a deux enfants "moi, je suis toute seule". Bon je sais pas si j'ai répondu à ta question là

    Posté par sandy, dimanche 18 septembre 2011 à 13:56 | | Répondre
  • arf ça pour du retour c'est du retour, du lourd... t'imagines bien que j'en ai à raconter, à dire sur le sujet... que ça remue chez moi aussi plein de choses...
    mais du plus profond de mon coeur je pense qu'il vaut mieux regretter d'avoir un frère ou une soeur que regretter de ne pas en avoir... (c'est mon indécrottable fond optimiste qui parle
    la décision est si personnelle... l'histoire de la fratrie liée à tellement de paramètres... comment savoir ce que ça adviendra ?
    ce que je sais c'est que je pense que ça vaut le coup de prendre le risque (si l'envie est là pour le couple of course !)
    see you soon
    contente d eton retour !

    Posté par Le Chat, lundi 19 septembre 2011 à 21:23 | | Répondre
  • C'est amusant, cela me rappelle un autre billet dans lequel Icila participait ... où ça ? Je ne le sais plus, mémoire de poisson rouge en fin de vie oblige.

    Ce que je voulais dire suite aux commentaires nombreux et très intéressants : comment regretter un frère ou une sœur que l'on a pas eu ?

    Si j'ai grandi sans, je peux dire que cela ne m'a pas manqué dans le sens où j'ai joué, partagé, me suis disputée et tant d'autres choses avec des enfants autres qu'issus des mêmes parents. Mais peut-être que cela a manqué à ma construction, ça je ne le saurais jamais et un grand frère ne saura jamais comment il aurait grandi sans sa fratrie ...

    Mais je ne peux pas dire que je regrette car je ne sais pas "comment cela fait", tout simplement.

    Posté par landrellec, mardi 20 septembre 2011 à 11:57 | | Répondre
  • M'enfin ? Fallait prévenir que tu étais revenue !

    Je te préviens dès à présent que je suis sur le point de faire un commentaire sans intérêt !
    Parce que à mon avis si le crapaud est fils unique, c'est bien ! Et si le crapaud a une soeur ou un frère, ben, c'est bien aussi ! oops désolée !
    Chaque couple est différent, chaque enfant est différent et chaque personne appréhende la vie d'une façon différente, alors n'écoute personne et faite votre choix de couple, à vous ! Personne n'a la réponse à tes questions multiples (mêmes questions que j'aurais pu me poser d'ailleurs !)!
    Ceci dit, pour le coup, le destin a décidé que je n'aurai pas à me poser ces questions !
    Tu nous tiens au courant hein ?
    Bises
    Bon anniversaire à ton blog (tiens, je ne savais pas que canalblog fêtait les anniv., ils t'ont envoyé un cadeau ?)

    Posté par Armelle, mardi 20 septembre 2011 à 18:04 | | Répondre
  • Elles ont surtout la solitude en moins...

    J'aime les voir, tous les 4 se chamailler, se crêter le chignon, rire, jouer. J'aime voir Alexandre tenter une prise de catch sur le grand. J'aime voir Charlotte embrasser son frère parce qu'il est malade. J'aime voir Alexandre descendre sa couverture et son coussin pour s'allonger à côté de son frère. J'aime voir Jules m'expliquer que 'Iens' a mal et qu'il faut le cajoler...

    J'aime pas voir l'un malade, et ne plus pouvoir m'occuper que de celui ci, en devant laisser de côté les 3 autres.



    Happy Anniv' alors

    Posté par Maman Crotte, lundi 26 septembre 2011 à 06:42 | | Répondre
  • Ah bah oui, fallait prévenir !

    Moi qui suis l'enfant unique qui ne s'en n'est toujours pas remise, qui hait toujours les dimanches et les jours fériés, qui aimait l'école et les colos.
    Je n'avais pas non plus de voisins ni de cousins, dans une banlieue aisée, dans une maison entourée de murs.

    Je voulais 6 enfants. Je me suis arretée à 2 parce que je n'avais pas non plus le mode d'emploi des familles nombreuses pour qui ça semble rouler tout seul.

    Il n'y a pas de famille parfaite. Il y a des enfants uniques qui ne le regrettent pas. Suivez mon regard.
    Mais la plupart sont quand même de mon avis.

    Maintenant il faut que toi tu en aies vraiment envie. Un enfant n'entre pas dans un plan de carrière. Et le crapaud, il ne dit rien ???

    Posté par Icila, dimanche 2 octobre 2011 à 20:14 | | Répondre
  • Salut les filles !

    C'est top de recevoir tous vos témoignages, merci beaucoup !!
    J'ai 2 visions de la fratrie, la mienne qui voit au delà de ma relation avec mon frère et idealise surement un peu mes cousinades, issues des fratries nombreuses de mes parents, et celle de Mamoureux, inexistante mais pas par choix, car Mary Poppins n'a pas pu avoir d'autre enfant.
    Je sais donc qu'on ne peux pas regretter ce qu'on ne connait pas et qu'on ne peut donc pas comparer nos vécus.
    Le Crapaud dit depuis plusieurs mois qu'il voudrait une petite soeur (oui une soeur), faut dire qu'autour de lui plein de petits copains deviennent grands freres et soeurs, hé oui c'est l'âge
    Dans l'absolu je trouve aussi qu'un seul enfant c'est un peu triste, mais notre monde actuel n'étant pas exempt de complications, je trouve un peu dur aujourd'hui de se projeter sereinement dans une grande famille. BEn oui, ca coûte des sous, c'est du stress pour les modes de garde, ca prend de la place dans les appartements...
    Breeeeef, affaire à suivre
    Contente d'etre revenue sinon, et de vous retrouvez toutes, merci de m'être resté fidèle malgré ma longue absence !

    Posté par Lilou the Frog, dimanche 2 octobre 2011 à 22:09 | | Répondre
  • Hello !
    le bon moment sera quand tu auras envie d'un 2è et non d'une petite soeur/petit frère pour ton Crapaud !
    C'est sûr que ça entre en compte, mais cette envie extrême d'avoir un enfant te fais oublier tous les questionnement Enfin pour mon expérience

    Posté par ChenillePapillon, samedi 10 décembre 2011 à 23:58 | | Répondre
Nouveau commentaire